Via sa plateforme de tests in vivo, Amylgen participe aux avancées de la recherche sur les maladies neuro-dégénératives. Installée à Montferrier sur-Lez près de Montpellier, cette jeune entreprise innovante présidée par Vanessa Villard voit son développement accompagné par la Banque Populaire du Sud.

« J’étais en stage au Japon, pour mon doctorat en neurosciences de l’Université de Montpellier, lorsque mon directeur de thèse m’a proposé de créer une entreprise », se souvient encore aujourd’hui Vanessa Villard.

Le directeur de thèse Tangui Maurice l’embarque dans l’aventure et Amylgen se crée en 2009 avec deux autres associés. « Avant même ma soutenance de thèse, précise Vanessa Villard, car nous avions un premier client, UCB Pharma, et il fallait créer l’entreprise. J’étais hyper motivée. »

Amylgen met au point une plateforme in vivo pour tester des molécules neuro-protectrices visant les désordres neuro-dégénératifs du système nerveux central, comme les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.

La reconnaissance arrive très tôt : Amylgen est lauréat du concours national de création d’entreprises de technologies innovantes du ministère de la Recherche en 2009.

[…] Lire la suite de l’article : http://bit.ly/1VVvANP